Le guide de votre bien-être à domicile

Téléphone senior

Actualités

Sniffphone : une nouvelle manière d’avoir un diagnostic sur sa santé

Dans le monde de la Science, le nom du Professeur Hossam Haick n’est plus inconnu. C’est à ce chercheur qu’on doit le Sniffphone, un appareil révolutionnaire capable de détecter le cancer en analysant les composants chimique des molécules odorantes. Le Sniffphone est une association de la technologie NaNose avec le smartphone. En effet, son concepteur a pensé qu’à l’époque du numérique, une technologie portative et bon marché reste la meilleure option pour revoir le coût et la rapidité des analyses.

Le Sniffphone dispose de capteurs intelligents qui analysent les odeurs pour détecter un cancer encore au stade embryonnaire. Grâce à ses dimensions revisitées, Sniffphone est conçu pour s’adapter à un smartphone. L’utilisateur n’a qu’à souffler dans le Sniffphone afin que les micro et nano-capteurs fassent l’analyse. Après le traitement, les résultats s’affichent sur le smartphone. Actuellement, cet accessoire dépiste le cancer du poumon très rapidement mais d’autres maladies peuvent être diagnostiquées également.

Si aujourd’hui, un cancer n’est diagnostiqué qu’après l’apparition des premiers symptômes, ce ne sera plus le cas avec Sniffphone qui le détecte à un stade vraiment primaire. En suivant une procédure normale après les premiers signes, le malade attend plusieurs mois pour avoir le diagnostic final et ceci avec des analyses complexes utilisant l’imagerie médicale, la tomodensitométrie ou la mammographie. Grâce à Sniffphone, l’analyse se fait en quelques minutes et le résultat est fiable à 99%. La maladie est détectée à un stade précoce et la possibilité d’entière guérison est multipliée.

Sniffphone a obtenu un soutien européen à hauteur de plus de 6 millions d’euros pour son lancement sur le marché. C’est le laboratoire israélien NanoVation-GS, rattaché au Technion où le Professeur Haick est le directeur scientifique qui va distribuer ce produit sur le marché. Rappelons que le professeur Haick a déjà été primé plusieurs fois dans le monde de la recherche surtout dans le domaine de la nanotechnologie. Parmi ces distinctions, il a reçu le Prix d’Excellence Marie Curie et le Prix du Conseil européen de la recherche (ERC). Il est également nommé Chevalier de l’Ordre des Palmes Académiques et fait partie des 35 meilleurs scientifiques du monde.

Sextos : 25% des séniors américains le pratiquent

Quelques années plutôt le téléphone portable était encore un accessoire que les seniors ne maitrisaient pas. Aujourd’hui avec les différents modèles proposant une utilisation facile, le téléphone est devenu tendance chez les quinquagénaires. Si envoyer un sms n’est pas évident avec les modèles ordinaires de téléphone, les téléphones pour sénior permettent une utilisation simplifiée avec des caractères nettement plus visible et un écran plus pratique. Les différents modèles de téléphone pour séniors proposent plusieurs fonctionnalités. Il y en a qui sont plus adaptés pour les personnes qui ont un problème de vue ou qui présente un problème d’audition.

Selon une enquête menée par McAfee, agence américaine éditeur de solution de sécurité, un quart des séniors américains s’envoient des sextos. Cette enquête confirme aussi qu’un américain âgé de 50 à 75 ans passe 5 heures par jour sur internet. En général, les séniors vont sur les réseaux sociaux dont notamment facebook mais aussi twitter.

Les séniors envoient des messages coquins et des photos intimes à leurs contacts dont souvent des inconnus. Parmi les 25% qui pratiquent le sextos, seulement 33% d’entre eux savent sécuriser leur appareil avec un mot de passe pour garder les données privées. Pourtant les séniors sont conscients des fraudes et des chantages que de telle pratique pourrait engendrer que ce soit pour les sextos ou pour les échanges en ligne.

D’ailleurs parmi les téléphones pour séniors les plus vendus, on retrouve le Doro PhoneEasy 410 gsm, le Simvalley, le Doro PhoneEasy 345 gsm, le téléphone portable Big easy 2 (pour les malvoyants et malentendants) et le Doro PhoneEasy 330.

Téléphone : Bientôt des smartphones pour séniors

Les séniors sont de plus en plus nombreux à se mettre à la nouvelle technologie pour être dans l’ère du temps et surtout pour faciliter leur vie au quotidien. Si les modèles standards de téléphone pour sénior font déjà ravage, les smartphones restent entre peu utilisés chez les personnes de plus de 65 ans. En effet, seulement 16% des personnes âgées de plus de 65 ans utilisent un smartphone en France. Ce taux est le plus élevé dans le monde car la France devance la Grande-Bretagne (12%) et l’Allemagne (9%). Cependant, il est important de connecter les personnes âgées car elles représentent un pouvoir d’achat conséquent qui reste encore sous-exploités.

Le smartphone pour sénior se doit d’être plus facile à utiliser quitte à délaisser certaines applications. Depuis la fonction menu, les services jugés les plus importants sont : la fonction SMS, l’accès aux mails et les actualités car le contact au monde reste la priorité. Ensuite il y aura la navigation GPS et la banque en ligne. L’interface Androïd a été retouchée de façon à ce que les fonctions soient directes et que les touches soient plus grosses. Sur l’écran d’accueil, il y a l’accès direct pour appel à 3 personnes proches. Il suffit d’appuyer sur leurs photos pour les appeler. Enfin, le smartphone pour sénior sera programmable à distance. C’est-à-dire qu’une personne proche du propriétaire du téléphone sera autorisée pour fournir naturellement une aide à l’utilisation de l’interface.

En ce qui concerne les performances, le smartphone pour sénior comprend des haut-parleurs à forte capacité diffusant un son HD. Pour revenir à l’écran d’accueil, il suffit de toucher 3 boutons physiques. Le produit sera léger avec un revêtement antidérapant pour éviter les glissements. Robuste et solide, le smartphone sera conçu pour résister au choc. Bref, l’entrée des smartphones pour sénior sur le marché sera une bataille de plus gagnée par la technologie tactile.

Télémédecine : une méthode acquise par les Français

Publiés le 17 octobre 2013, les résultats du sondage BVA pour la fédération d’entreprises Syntec Numérique ont révélé que 80% des Français sont pour l’échange virtuel avec les professionnels de la santé. Au lieu de l’habituel rendez-vous chez le médecin traitant, ils préfèrent de loin une consultation via téléphone ou Internet pour parler des infections superficielles ou des maladies chroniques.

La télémédecine dans toutes les situations

Grâce à la méthode des quotas, l’enquête réalisée les 3 et 4 octobre derniers a permis de contacter par Internet quelques 1 021 personnes âgées de plus de 15 ans. Parmi elles, 80% trouvent que les SMS, les mails et Internet sont de meilleurs moyens de communiquer avec le médecin. Pour 83% des participants au sondage, la télémédecine est efficace en cas de maladie chronique. Chez 82% d’entre eux, l’échange virtuel est possible en cas de suivi postopératoire tandis que 76% envisagent une relation régulière avec le docteur pour parler des troubles bénins qui n’ont pas besoin d’examen approfondi.

Le point de vue des personnes âgées

Depuis l’arrivée des modèles de téléphone senior, les aînés sont au courant des dernières technologies et n’ont aucun mal à naviguer sur Internet. Chez les plus de 65 ans, 78% sont attirés par la télémédecine alors que le taux n’atteint que les 74% chez les jeunes de 25 à 34 ans.

Le Dossier Médical Personnel

Depuis 2004, les autorités sanitaires ont mis en place le DMP, un dossier médical personnel qui permet de rassembler toutes les données médicales du patient dans un dossier électronique. Conçu pour faciliter la communication entre les médecins et limiter le nombre d’examens répétés, le DMP a du mal à fonctionner et la ministre de la santé, Marisol Touraine, compte sur une nouvelle stratégie nationale de santé pour le promouvoir.

Seniors : vivre mieux avec les smartphones

A l’occasion de la Journée internationale des personnes âgées du 1er octobre 2013, Doro, le spécialiste en téléphone senior a présenté pour la première fois « Doro Liberto 810 », son premier smartphone dédié aux seniors du troisième âge.

La technologie pour améliorer la qualité de vie des seniors

En prévision de cette sortie, la marque Doro a demandé à Ipsos de faire un sondage sur l’intérêt que portent les personnes âgées envers les téléphones intelligents. Les résultats de l’enquête ont rapporté que même si les seniors de nos jours s’intéressent de plus en plus aux nouvelles technologies, seuls 16% des plus de 65 ans utilisent un smartphone. En effet, un aîné sur deux a un ordinateur pour communiquer sur Internet et se renseigner sur les dernières actualités concernant la retraite ou accéder aux réseaux sociaux mais peu d’entre eux envisagent d’investir dans un téléphone portable avec connexion.

Malgré tout, ce faible pourcentage inscrit la France dans la liste des pays qui utilisent mieux les appareils nouvelle génération : 9% des Allemands de plus de 65 ans possèdent un smartphone et le taux est à 22% chez les Suédois. Quand à elle, la France est la seule à compter des octogénaires équipés (3%) et 9% des participants utilisent l’appareil au moins une fois par jour.

Des utilisations basiques du smartphone

Sans tenir en compte la démultiplication des appareils novateurs, le senior préfère miser sur la solidité et la facilité d’utilisation du smartphone. Loin de s’intéresser aux applications tendances et aux sonneries de dernier cri, les personnes âgées du troisième âge utilisent surtout leur smartphone pour garder le contact avec leurs proches (e-mails pour 43%, envoi de SMS/MMS pour 32%), suivre les actualités (35%), utiliser le GPS (19%), faire une consultation en ligne du compte bancaire (14%) et jouer aux scrabbles et aux quiz.

Les Français plébiscitent les appareils à écran tactile

Dans son dernier sondage pour Microsoft, Ipsos s’est intéressé à l’utilisation du tactile par les Français. Pour 81 % des participants, le tactile représente une révolution positive et 81% d’entre eux y trouvent un moyen de simplifier la vie. En ce qui concerne la facilité d’utilisation, 88% optent pour le grand écran qui permet une meilleure vision, 79% optent pour la rapidité d’exécution au toucher, 76% préfèrent le côté intuitif, 79% misent sur l’élégance, 70% aiment la possibilité de personnalisation et 71% attribuent un toucher agréable aux appareils tactiles.

Des habitudes qui diffèrent suivant les générations d’utilisateurs

Pour écrire les SMS, 48% des jeunes de moins de 35 ans ont besoin de 2 doigts tandis que 65 % des seniors n’utilisent qu’un doigt et ces derniers affirment qu’il est facile d’apprendre le tactile. Outre le rapport des Français avec leur téléphone mobile, le sondage a également permis d’analyser l’impact du tactile dans la vie sociétale et l’apprentissage des enfants.

Aucun clivage générationnel

Même si les jeunes semblent plus à l’aise avec les téléphones tactiles, les personnes âgées s’y sont adaptées et 57% d’entre elles affirment que les écrans tactiles aident à gagner du temps. Toujours avec le téléphone senior, 56% des aînés accèdent plus vite aux informations tandis que 52% s’en servent pour garder le contact avec la famille et les proches.

Le tactile dans la vie familiale

Parce que les jeunes participent à l’évolution des besoins, ils tiennent un rôle important dans la révolution des habitudes dans la famille. En ce qui concerne l’apprentissage des enfants, 87% des parents sont pour tandis que les smartphones et les tablettes font partie intégrante de l’éducation des adolescents dans 80% des ménages.

Téléphonie mobile : de plus en plus d’offres pour les personnes âgées

Spécialement conçu pour les baby boomers et les seniors passionnés de technologie moderne, le Jitterbug Touch 2 de la société Greatcall est un smartphone Android doté d’interface innovante et facile d’utilisation.

Les cibles

D’après une récente recherche, 40 % des personnes âgées ont du mal à utiliser les « featurephones », ces téléphones mobiles hautement performants qui proposent diverses applications et fonctionnalités ambigües souvent difficiles à maîtriser par les précédentes générations d’utilisateur. Pour leur faciliter la vie, les concepteurs du Jitterbug Touch 2 ont misé sur l’affichage de grands caractères et les raccourcis pour leur permettre d’accéder plus facilement aux applications sans devoir défiler les écrans.

Les termes utilisés

Toujours dans le but de faciliter l’utilisation de l’appareil, Greatcall a choisi un vocabulaire simplifié pour désigner les applications et les différentes possibilités d’usage du téléphone : Internet au lieu de Navigateur ou Chrome, « Ecouter la messagerie vocale » au lieu de l’icône « Messagerie vocale » souvent incompréhensible pour les seniors.

Des applications santé

Pour accélérer l’intervention en cas de malaises ou de chute, le smartphone dispose de plusieurs applications santé qui appellent directement les services d’urgences, le médecin traitant ou l’infirmière de service.

Une technologie accessible

Accessible aux Etats-Unis à un prix compétitif de 139 dollars ou 200 euros, cet appareil permet de bénéficier d’un outil technologique qui rivalise avec les téléphones mobiles de dernier cri, ce en termes de qualité et de facilité d’utilisation : smartphone sous Android 4.0, écran tactile de 4 pouces, caméra pour la visio, appareil photo de 5 megapixels et mémoire à 4 Go. Une version française arrivera sur le marché dans les mois à venir.

High-tech : place à la communication olfactive

Un téléphone qui émet des odeurs, c’est chose facile avec l’Ophone, une sorte de petit boitier doté de molécules relié à un smartphone. Dans l’univers de la communication olfactive, cet objet révolutionnaire est né d’une collaboration entre David Edwards, professeur de génie biomédical à Harvard, Eyal Shahara, ingénieur diplômé du M.I.T. et Baptiste Viala, designer.

Toutes les senteurs du monde

Si le dispositif ne diffuse actuellement que l’odeur du café, les spécialistes sont en train de l’améliorer dans le but de partager toutes les arômes du monde entier. Pour y arriver, il suffit de commander l’Ophone via l’application idoine du smartphone. A partir de là, la bande de cire riche en molécules de l’Ophone est chauffée pour libérer les odeurs. A nos jours, le système permet de diffuser quatre arômes de café : expresso, latté, noisette et mocha. En ce qui concerne le fonctionnement, le dispositif a besoin de deux smartphones émetteurs et récepteurs dotés de l’Ophone. Une fois l’application lancée, l’Ophone récepteur émet un léger parfum de café et son utilisateur devra humer directement près de l’appareil pour sentir parce que le résultat est loin d’imiter la sensation ressentie devant une véritable tasse de café.

Une phase expérimentale

Dans le cadre de ce projet Ophone, les spécialistes comptent capter et reproduire 85% des odeurs du monde entier avec 400 molécules différentes. Pour les passionnés de technologie, le dispositif est visible au Laboratoire du 4 rue du Bouloi à Paris jusqu’au 15 septembre 2013 en attendant sa présentation officielle à la prochaine ouverture du Lab Cambridge, un nouveau Laboratoire installé entre Harvard et le M.I.T.

« Stylistic », le smartphone des personnes âgées

En partenariat avec Orange, Fujitsu a choisi la France pour lancer « Stylistic », un smartphone simplifié et repensé pour répondre aux attentes des personnes âgées de plus de 55 ans. Outre cette clientèle cible, les fonctionnalités et les services du nouvel appareil aideront également les personnes qui n’arrivent pas à suivre les nouveautés accessibles sur les téléphones mobiles de dernière génération.

Depuis le 13 juin dernier, tous les Français peuvent avoir accès à « Stylistic » et un abonnement Origami Zen d’orange pour 89,90 euros. Essentiellement conseillé pour les personnes âgées adeptes de sport en solitaire, la touche d’appel d’urgence de l’appareil permet de lancer une géolocalisation et des alertes seront envoyées automatiquement aux proches, un service intéressant qui sort du milieu de l’assistance médicale. Ergonomique, l’appareil est doté d’un écran 4 pouces, de lettres et chiffres en grand format, de touches agrandies, d’un écran tactile avec sensation de vrais boutons, de confort d’écoute grâce à un logiciel anti bruit de fond et débit de mot ralenti, d’actualités et d’applications.

Fujitsu

Essentiellement célèbre en France pour son offre B to B, ses ordinateurs et ses tablettes, l’équipementier japonais excelle également dans la téléphonie mobile. En dix ans, il a vendu 20 millions d’appareils avec des offres prioritaires pour les personnes âgées. Avec « Stylistic » et son système d’exploitation Android, Fujitsu compte améliorer la vie quotidienne des seniors qui constituent actuellement 30% de la population Française.

Durant cette phase d’essai, 3 000 appareils seront écoulés dans près de 50 villes et 91 boutiques Orange. Les deux collaborateurs espèrent réussir à attirer l’attention des personnes âgées trois mois avant le lancement national prévu à la rentrée.

Quand la pilule remplace le mot de passe…

Pour faciliter la vie des personnes qui ont tendance à oublier les mots de passe du téléphone, de la tablette numérique ou de la voiture, Motorola a créé une pilule à avaler tous les matins.

Pas très souvent efficaces pour lutter contre les pirates, les mots de passes s’accumulent dès que nous utilisons un nouveau téléphone portable, ouvrons une boîte e-mail ou limitons l’accès à nos appareils numériques. Et chez les personnes âgées où la mémoire fait défaut, une telle solution permettrait de limiter les trous de mémoire. Avec sa nouvelle « vitamine d’authentification », Motorola attire les adaptes de technologie innovante en leur permettant de se servir de leur corps en tant que mot de passe.

Le cachet de Motorola

Avalée tous les matins, la pilule de Motorola renferme une puce lancée par les acides de l’estomac, sorte d’électrolydes assurant les fonctions d’une substance conductrice. Un signal comparable à un électrocardiogramme est ensuite capté par tous les gadgets informatiques. Enfin, il vous suffira d’un simple contact pour vous authentifier à votre ordinateur, votre système de sécurité ou votre téléphone. Selon Dennis Woodside, PDG de Motorola Mobility, la pilule rose-orangée n’est pas encore commercialisable mais elle dispose déjà d’une approbation de l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux. Par ailleurs, cette technologie est déjà en phase d’utilisation chez Proteus Digital Health pour améliorer le suivi de l’état de santé des patients et assurer la prise d’un traitement important.

Un tatouage adhésif

Composé de circuits électroniques flexibles, un tatouage adhésif est également disponible pour les personnes qui n’approuvent pas le fait d’avoir une puce au fond de l’estomac et celles susceptibles d’oublier de prendre la pilule tous les matins. Avec cette dernière solution, il suffit de « scanner » le bras avec l’appareil pour l’activer et télécharger directement des applications.

Téléphone senior, un marché dominé par les Français

En 2030, les personnes de plus de 60 ans seront plus nombreuses que les jeunes de moins de 20 ans. Grâce aux avancées scientifiques, nous auront affaire à des seniors actifs et en bonne santé qui s’intéresseront de près aux nouvelles technologies et aux offres sur Internet. Pour répondre aux besoins de ce nouveau marché en pleine expansion, les industries travaillent sur des produits adaptés mais les Français mènent la course avec des produits pour personnes âgées déjà disponibles sur le marché.

Ordissimo

Sorti en 2003, le premier produit Ordissimo dédié aux aînés a été un ordinateur facile à manier et très intuitif. La société continue avec la sortie de l’ordinateur portable en 2005(10 000 exemplaires/an) et la première tablette en 2011.

Kapsys

Dans le domaine de la téléphonie mobile, les gros constructeurs rivalisent en proposant des modèles de smartphones de plus en plus sophistiqués dont la majorité des applications est inutile. En France, la société Kapsys sortira en juin 2013 le Smartconnect, un smartphone pour personnes âgées qui se démarque par ses plus grande touches, son clavier numérique physique et non tactile, son écran tactile de 3,5 pouces, son bouton d’appel d’urgence avec géolocalisation, sa reconnaissance vocale, etc. En parallèle, l’asiatique Fujitsu prévoit également la sortie de son smartphone senior cette année.

Tikeasy

Avec Tootifamily, la société Tikeasy propose la toute première tablette destinée aux personnes âgées : interface originale, ergonomie, facilité d’accès aux menus, six larges bandeaux pour la messagerie, la liste des contacts, le menu photo et vidéo (avec webcam), l’agenda, l’information et Internet & loisirs.

Personnes âgées et malvoyantes, cibles des derniers modèles de smartphones

Dotés d’applications développées sous Androïd, les deux nouveaux smartphone de Kapsys disposent de toutes les innovations indispensables pour améliorer la qualité de vie du senior et des victimes de déficience visuelle. Pour les aînés, les difficultés liées à l’avancée de l’âge seront amoindries avec les grandes icônes sur écran tactile, l’assistance vocale basée sur synthèse et reconnaissance de parole et l’assistance par Internet disponible sur SmartConnect.

De leur côté, les personnes souffrant de troubles de la vue bénéficient du SmartVision, un modèle avec agrandisseur vidéo intégré et optique coulissante, une solution de reconnaissance optique de caractères et de couleur et d’une connexion wifi pour projeter l’écran de l’appareil sur celui d’un téléviseur. Lors de la présentation des deux produits au dernier Congrès mondial du mobile de Barcelone, Arman Hékimian, PDG de la PME spécialisée dans la mobilité numérique(GPS), affirme la technologie et les applications utilisées dans ces deux appareils « n’existent nulle part ailleurs actuellement ».

En misant sur les personnes âgées et les déficients visuels, Kapsys compte satisfaire une clientèle jusque là mal servie. Avec SmartConnect et SmartVision, la société ambitionne d’attirer 20% des 871 millions de cibles potentielles dès la mise en vente des appareils prévue cet été 2013. Avec le vieillissement de la population et l’arrivée à la retraite des baby-boomers, Arman Hékimian mise sur un développement de cette catégorie de consommateur dans les prochaines années. A noter que Kapsys est une PME qui a vu le jour en 2007 à Mougins (Alpes-Maritimes) et qui compte actuellement 11 salariés avec un chiffre d’affaires d’un million d’euros.

Salon des Seniors 2013 : le rendez-vous des produits et services pour personnes âgées

La génération des 50 ans et plus est au centre des intérêts durant le Salon des Seniors qui se dérouleront le 11,12 et 13 Avril 2013 à Paris. Ce salon est l’occasion pour les différents promoteurs de présenter leurs nouveaux produits et leurs services destinés au bien-être des séniors. Le maintien à domicile des personnes âgées est devenu une des préoccupations des industries de nouvelles technologies car d’ici 2050, un sur deux français aura plus de 50 ans si aujourd’hui on compte un français sur trois qui a plus de 50 ans.

Des solutions innovantes pour faciliter le quotidien des séniors

Le nombre des séniors ne cesse d’augmenter ce qui veut dire que le marché des produits de maintien à domicile et de confort représente d’énorme potentiel. D’ici 2040, le nombre des personnes âgées de 75 ans et plus aura doublé si aujourd’hui la France compte déjà 1 500 centenaires. Parmi les nouveaux produits présentés durant le Salon, il y aura l’Ubiquiet qui est un boitier Li1 (lien) qui émet une alerte aux professionnels en charge d’assistance en cas de situation anormales comme une chute, une défaillance mécanique ou une immobilité prolongée. Le Li1 propose un système de cartes intelligentes qui sert à téléphoner, recevoir des messages sms vocalisés, gérer son agenda, écouter de la radio ou pour bénéficier un service par exemple pour réserver un taxi.
Dans le même domaine, la Présence verte favorise la proximité humaine et le développement technologique. Une référence dans la téléassistance en France, Présence verte permet à l’abonné d’effectuer un appel grâce à un simple déclencheur. De cette façon, il peut communiquer avec son entourage (2 à 4 personnes qui se sont engagées à lui porter assistance) pour indiquer ses besoins. Grâce à un téléphone, le senior peut être localisé en cas de sortie préoccupante. L’assistance est disponible 24h/24 et 7j/7.

La technologie au service des personnes âgées : pour plus de liberté et de sérénité

La mise en place de systèmes de géolocalisation pour les personnes âgées dépendantes sera étudiée par le Comité national pour la bientraitance et les droits des personnes âgées et des personnes handicapées. Ceci dans le but d’apporter une aide aux familles et aux établissements qui accueillent les personnes souffrant de troubles cognitifs.

Une aide mais pas une surveillance

Le taux de mortalité chez les personnes âgées dépendantes est assez conséquent aussi bien dans le domicile que dans les établissements spécialisés. Toutefois, ce n’est pas la principale raison qui a poussé la Comité nationale à mettre en place un nouveau système de géolocalisation. En effet, les systèmes de géolocalisation de personnes dépendantes existent déjà mais ils devront être améliorés notamment avec l’utilisation des nouvelles technologies. Ces dernières ne seront pas utilisées à des fins de surveillance mais pour permettre plus de liberté et de sérénité à ses utilisateurs.

Parmi les appareils de géolocalisation qui seront inclus dans le projet, il y aura : des médaillons, des bracelets et des téléphones. Ces gadgets indiqueront la position de l’utilisateur grâce à une plateforme d’assistance ou à un proche. En cas de problème, ils seront aussi utilisés comme téléphone. 60 millions de consommateurs semblent être intéressés par le concept mais au bout d’un mois de test, l’engouement s’est vite estompé. La complexité d’usage de ces nouveaux appareils, le prix qu’ils occasionnent pour les abonnements et leur réelle efficacité ont dissuadé les usagers. En somme, les testeurs n’ont pas pu donner la meilleure note à ces appareils et le Comité Nationale devrait encore réfléchir sur la meilleure démarche à adopter.

Un smartphone dédié aux seniors

Avec la hausse de l’espérance de vie, les seniors sont devenus les principales cibles des fabricants de téléphones portables. Parmi eux, Fujitsu est une entreprise japonaise spécialisée dans la création de smartphones tout public. Dans le cadre de l’internalisation de son Raku-Raku, smartphone pour seniors, Fujitsu a choisi la France pour être le premier pays à tester le téléphone.

Evolution de la clientèle phare

Depuis quelques temps, les personnes âgées de plus de 65 ans s’intéressent aux nouvelles technologies comme Internet et les téléphones portables de dernière génération. Cet engouement a un impact majeur dans l’avancée économique de ces secteurs. Pour Fujitsu, il s’agit donc d’une « niche » exploitable dont le succès est déjà confirmé au Japon (20 millions d’exemplaires depuis septembre 2011). Le choix de la France s’explique par le grand intérêt que les seniors ont pour les smartphones et en collaborant avec Orange, Fujitsu compte réussir à vendre des milliers de terminaux durant la première année de vente.

Le Raku-Raku

Adapté aux difficultés sensorielles des personnes âgées, le Raku-Raku est un smartphone à grand écran avec de grosses icônes imitant les grandes touches des calculatrices. Puisqu’il s’agit d’un affichage spécifique, le simple fait d’appuyer sur une icône de l’écran permet de modifier ce dernier tout en démontrant l’application sélectionnée. Fujitsu ajoute même qu’il suffit de continuer d’appuyer sur l’icône pour que le téléphone vibre et confirme la sélection.

Les autres téléphones pour personnes âgées

Cette démarche de Fujitsu n’est pas une grande première car il existe déjà de nombreux modèles de téléphone senior. Lancé en 2008, Doro Phone Easy 610 a des grosses touches et un écran bien lisible pour faciliter la manipulation pour les personnes qui ont des difficultés au niveau de l’ouïe et de la vue. Il y a aussi Bazile Telecom, un MVNO expert dans les téléphones portables et forfaits destinés aux personnes âgées.

Téléphone seniors : les atouts d’une touche d’appel d’urgence

Avec le vieillissement de la population mondiale, les spécialistes en téléphonie mobile s’adaptent aux besoins de cette clientèle en quête de qualité de vie. Chez Emporia, marque autrichienne spécialisée dans la création de téléphones simplifiés pour personnes âgées, la touche d’appel d’urgence située au dos des appareils est une fonction essentielle.

Pour identifier les attentes de sa clientèle, le centre de recherche et développement d’Emporia a réalisé une recherche sur le succès des dispositifs de « m-santé » mis à disposition des seniors. D’après le sondage, 87% des personnes âgées questionnées misent sur la fonctionnalité d’appel d’urgence sur leur mobile. De plus, la majorité des participants à l’enquête sont disposés à payer des suppléments pour accéder à un tel avantage. C’est à partir de ces résultats que la société a décidé à mettre en place un petit bouton d’urgence au dos de ces nouveaux modèles de téléphone senior.

Santé et sécurité

Avec les avancées scientifiques et technologiques, les seniors d’aujourd’hui sont de plus en plus actifs. Pour plus d’autonomie, ils espèrent bénéficier d’installations innovantes comme ces téléphones qui garantissent leur santé et leur sécurité durant la période de maintien à domicile.

Pour Christophe Yerolymos, directeur général d’emporia France, les aînés sont plus autonomes mais ils préfèrent toujours se rassurer au niveau de la sécurité et de la santé. Pour leur faciliter la vie, la société crée depuis plus de vingt ans des dispositifs intelligents et faciles à manipuler tels les téléphones portables Emporia. Très discret, la touche d’appel d’urgence en forme de petit c½ur sert à composer automatiquement les numéros programmés par son utilisateur. En cas de malaise, l’appareil se met automatiquement en mode haut parleur tout en appelant les contacts ou les services d’urgence.

High-tech : les tendances du CES 2013

L’édition 2013 du Consumer Electronic Show se tiendra à Las Vegas du 8 au 13 janvier. D’après François Klipfel, directeur général adjoint de l’institut GFK, les accessoires, les produits connectés et la santé seront les points forts de cet événement dédié à l’électronique grand public.

Les objets connectés

Dans ce domaine, les smartphones occupent une place importante car tous les objets connectés pourront tous êtres commandés avec ces téléphones portables très performants. Parmi les produits qui séduiront le public figure l’ampoule Hue de Philips disposant d’une connexion en réseau Wi-fi pour le réglage de sa couleur et de sa luminosité.

Un suivi sanitaire à distance

En ce qui concerne le domaine sanitaire, les appareils de suivi sont nombreux et le français Withings se démarquera par son pèse-personne avec Wi-fi ou son tensiomètre connecté au smartphone pour l’enregistrement et l’envoi des données vers le médecin traitant.

Des accessoires performants

Cette dernière catégorie est très vaste et concerne entre autres les marchés de la télévision, des chaînes Hi-Fi, des tablettes numériques ou des téléphones portables. Pour la TV, l’innovation est le maître mot et des modèles Oled seront présentés au public en quête de perfection. Et avec le succès des tablettes et téléphones de nouvelle génération, Archos a conçu un boîtier capable de relier ces appareils à la télévision. Du côté des téléphones portables, ceux-ci seront encore plus faciles à utiliser avec l’arrivée de modèles à écran souple développés par Samsung.

Une percée de l’électroménager

A part ces domaines phares, l’électroménager commence aussi à se faire un nom au CES avec les nouvelles machines à laver à commander avec une application mobile et les réfrigérateurs dotés d’adresse IP et d’écran tactile avec connexion internet.

High-tech : des signes vitaux contrôlés par téléphone

En Californie, la télémédecine est le meilleur moyen de maîtriser le vieillissement de la population. C’est dans cette optique que la start-up Scanadu affiliée à la NASA a mis au point un système de suivi des signes vitaux. Connecté à un iPhone, Scout est un appareil portatif de forme carré doté de thermomètre infrarouge, d’électrodes et de photopléthysmographe ou PPG chargé d’enregistrer le débit sanguin. Placé sur la tête, il effectue un bilan complet des données biologiques comme la tension artérielle, l’oxygénation du sang, l’activité électrique du c½ur, la température corporelle et le rythme cardiaque. Des résultats fiables à 99%.

Une application Scanadu

Toutes les informations recueillies par Scout sont transmises par Bluetooth à l’application Scanadu sur iPhone et quelques secondes suffisent pour effectuer une analyse, rédiger un diagnostic et mettre en place un suivi. Pour faciliter la vie des patients qui doivent effectuer des analyses réguliers, les données peuvent être envoyées au médecin traitant. Pour Walter de Brouwer, fondateur et PDG de Scanadu, cette nouvelle méthode est tout aussi révolutionnaire que le thermomètre qui a amélioré les soins sanitaires dans les années 1800.

Une reconnaissance dans le milieu sanitaire

En attendant l’accord de l’agence américaine des médicaments et des produits alimentaires (FDA), Scanadu collabore déjà aves des hôpitaux pour la réalisation d’un essai clinique sur le produit et envisage une mise en vente de l’appareil vers décembre 2013. Toujours dans le domaine de la santé, la société est également en train de mettre en place d’autres modèles comme le ScanaFlo qui est un test d’analyse d’urine jetable capable de repérer les problèmes rénaux, les grossesses ou les infections urinaires. Il y a également le ScanaFlu, un test d’analyse salivaire dédié aux gènes des voies respiratoires supérieures tels les angines et la grippe.

Communication : il y a 20 ans … le SMS

Créé par Neil Papworth, le tout premier SMS ou Short Message System a vu le jour le 3 décembre 1992. Il s’agissait d’un « Merry Christmas » transmis par ordinateur. Depuis ce temps, les moyens de communication ont évolué et 220.000 sms par seconde sont envoyés par téléphone portable. En France, les chiffres révèlent qu’un Français envoie en moyenne 200 messages tous les mois.

Les SMS chez les seniors

Pour les grands-parents qui adorent rester en contact avec leurs petits enfants, il est souvent difficile de déchiffrer les messages envoyés par texto, d’autant plus si ce dernier terme désigne un langage intuitif, évolutif et créatif et les jeunes ne cessent d’en créer de nouveaux à travers leurs messages par téléphone portable ou leurs chats (discussion en ligne via ordinateurs). Puisque les messages sont payés par mots, il est plus astucieux de faire appel aux abréviations et autres acronymes du genre JTM ou GTM pour je t’aime, A2M1 pour à demain, b1 au lieu de bien, renps pour parents, vs pour vous, G pour j’ai, nouvo pour nouveau, 6né pour cinéma, tr1 pour train ou danC pour danser.

Des formations dédiées aux seniors

Pour les adultes et personnes âgées, il est parfois pénible de déchiffrer les SMS. Pour leur faciliter la vie, les opérateurs de téléphonie mobile proposent désormais des cours de SMS conçus pour encourager les échanges intergénérationnels et apporter un nouveau moyen de communication entre les aînés.

D’autres technologies plus performantes

A part le SMS qui a bien réussi, il existe aussi d’autres nouveaux concurrents qui utilisent le même style d’écriture avec plusieurs autres options comme les réseaux sociaux Facebook ou Twitter ou les messageries instantanées sur Smartphones tels BBM ou Whatsapp.

Brest : des recherches pour améliorer la vie des seniors

Avec le vieillissement actif, bon nombre de personnes âgées choisissent le maintien à domicile. Cette décision requiert tout de même quelques conditions essentielles pour moderniser la qualité de vie durant le troisième âge. C’est ce qui a amené le Technopole, l'école d'ingénieurs Télécom Bretagne à mettre en place « Experiment'Haal », un nouveau laboratoire dédié à la création de fauteuils confortables, de tapis, de télévision et de cuisines adaptées. D’après les explications d’André Thépaut, professeur au département informatique, il s’agit d’un appartement expérimental qui imite les conditions de vie d’un logement réel tout en bénéficiant des services des avancées technologiques comme les capteurs de mouvement.

Les seniors autonomes vivant dans leur propre domicile constituent les premiers cibles de « Experiment'Haal » mais le projet concerne également les pensionnaires des résidences collectives et des EHPAD. Avec ses 50 m2, ses trois pièces (studio avec salon, cuisine et point d’eau), l’appartement permet d’observer réellement le comportement des aînés.

La domotique

Depuis maintenant 10 ans, Télécom Bretagne réalise des études sur la domotique, une technique de centralisation et d’automatisme qui permet de contrôler la maison. Sur le point de vue technique, il bénéficie de la collaboration des sociologues, des informaticiens et des ergonomes tandis que les tests sont effectués par les personnes âgées qui sont en effet les principaux intéressés.

Les NTIC au service des seniors

Toujours selon André Thépaut, les nouvelles technologies de l’information sont essentielles pour aider les personnes âgées dans leur vie quotidienne. Ainsi, il suffit d’une simple télécommande pour que la télévision affiche en gros caractères et en vocalise les données enregistrées sur internet ou sur téléphone. Le système aide aussi dans la lecture des e-mails, dans l’écoute des messages du répondeur, et dans la rédaction et l’envoi des messages écrits et vocaux. Enfin, une tablette tactile permet d’ouvrir ou fermer la porte d’entrée, de fermer les volets, de moduler le chauffage ou d’allumer les lampes.

High-tech : des tablettes numériques dédiées aux personnes âgées

D’après les données de l’INSEE, un tiers de la population française actuelle est constituée de seniors de plus de 50 ans. Il s’agit d’aînés modernes ouverts à leurs entourages et intéressés par les nouvelles technologies. Chez les spécialistes en télécommunication, les personnes âgées sont une clientèle à part entière qui nécessite la création de produits spécialisés comme les téléphones mobiles facilités et les tablettes numériques simplifiées.

La facilité avant tout

Pour les fêtes de fin d’année, les tablettes numériques simplifiées peuvent servir d’idée de cadeau originale et très pratique pour les seniors. Parmi les modèles disponibles sur le marché, Tooti Family est une version française très facile à utiliser pour les personnes âgées qui débutent dans l’univers du numérique. A part ses applications ciblées, il dispose d’un écran de 10 pouces (25 cm de diagonale), d’un système d’exploitation Android et d’une caméra frontale de 2 Mégapixels avec micro intégré. Avec ce type d’outil, les aînés disposent d’un véritable contact interactif avec leur descendance.

Pour la société Doro spécialisée dans la création de téléphones portables pour seniors, la tablette Doro Experience fonctionne sous Android pour permettre à ses utilisateurs d’avoir accès à une utilisation simplifiée qui ne nécessite d’aucun savoir en informatique. Elle permet d’accéder facilement à Internet, de se renseigner sur le programme télé, d’écouter de la musique et d’utiliser des applications dédiées aux seniors. Enfin, la tablette Ordissimo est une ardoise numérique de 11,6 pouces fonctionnant sous Android 2.3.

Il permet aux seniors d’utiliser Internet, d’écouter des radios en ligne, d’avoir accès aux actualités et d’ouvrir la boîte email. Pour cette dernière option, l’utilisation est facilitée avec les 4 onglets simplifiés : Envoyer un email, Voir ses emails reçus, Voir ses emails envoyés, Carnet d’adresses. Pour les seniors peu férus de haute technologie, ce modèle dispose déjà de tout une liste d’applications logiques et d’une programmation préinstallée et prête à l’emploi dès la première utilisation.

High-tech : un nouveau logiciel pour le pilotage visuel des téléphones portables

Pour faciliter la vie des seniors et des personnes à mobilité réduite, une entreprise danoise a élaboré un logiciel spécifique qui permet de commander les téléphones mobiles ou les tablettes via les mouvements des yeux.

Un système à infrarouge

C’est la caméra infrarouge connectée au logiciel qui permet à l’appareil de suivre les mouvements de la pupille et de traduire les mouvements en commandes. En guise d’exemple, il suffit de regarder vers le bas d’une page internet pour y accéder. En tant que directeur général de la société Eye Tribe, Sune Alstrup Johansen ajoute : « On peut l'utiliser pour un simple contrôle, comme pour tourner la page d'un livre électronique, ou pour jouer à des jeux avec ses yeux ».

Encourager la créativité

Afin de promouvoir la création de logiciels du même type, Eye Tribe proposera gratuitement aux développeurs une première version modifiable de son système. Mais pour les grands fabricants d’appareil comme Microsoft, Google, Samsung ou Apple, la technologie sera vendue aux plus offrants. Ainsi, M. Alstrup Johansen espère la mise en place des caméras à infrarouge sur les nouveaux modèles de tablettes et de téléphones.

Un logiciel révolutionnaire

Parmi les spécialistes impressionnés par le nouveau système, John Paulin Hansen est l’ancien directeur de thèse des quatre cofondateurs d’Eye Tribe. Selon lui, ce logiciel apportera un changement radical avec la possibilité d’interaction avec les appareils mobiles sans avoir recours aux mains. Pour les handicapés, il sera vraiment intéressant de pouvoir accéder à diverses applications dédiées aux loisirs et à l’éducation.

Télé-médecine : un doute persistant

En tant que « actes médicaux réalisés à distance, au moyen d'un dispositif utilisant les technologies de l'information et de la communication », la télémédecine fait partie du Code de la santé publique depuis octobre 2010. Malgré l’utilisation de technologies de pointes comme les téléphones portables à multiples options, la webcaméra et les e-mails, les Français ne semblent pas encore convaincus par cette nouvelle méthode de consultation médicale.

Une enquête pour rassurer les consommateurs

Axé sur la télésurveillance médicale qui permet à un spécialiste médical d’établir un suivi thérapeutique à distance suivant des données prédéfinies et la téléconsultation ou la consultation à distance, le sondage de la Fondation de l'Avenir et de la Banque Fédérale Mutualiste a permis de recueillir les appréhensions des patients. Il s’agissait surtout de délimiter la nature de la relation directe médecin/patient sans pour autant insister sur la télé-expertise ou téléassistance médicale, un domaine réservé aux professionnels de la santé.

Une télémédecine ciblée

Parmi les personnes enquêtées, 87% estiment que cette méthode est indispensable pour limiter les déplacements des personnes âgées. Pour 77% d’entre elles, cela réduit l’écart entre les zones urbaines et rurales en termes d’accès aux soins tandis que 63% évoquent l’insuffisance de personnel qualifié. Pour ce qui est de la catégorie des patients qui ont recours à la télémédecine, les consommateurs ont plus confiance pour les traitements qui leur concernent directement (56%). Le niveau baisse directement quand il s’agit de la prise en charge des seniors dépendants (38%) et des enfants (34%).

Le contact humain en perdition

Parmi les personnes qui ont répondus positivement au sondage, la télémédecine est efficace pour les patients qui préfèrent se soigner à domicile et la méthode aide beaucoup dans les cas d’urgence. Dans le cas contraire, la « déshumanisation de la médecine » a été plusieurs fois déplorée.

Ceatec 2012 : place à la connexion sans fil

Dédiée à l’électronique pour grand public, l’édition 2012 du salon Ceatec s’est déroulée du 02 au 05 octobre dernier dans la banlieue de Tokyo. Parmi les domaines les plus représentés par les 600 sociétés participantes figurent les applications de Smartphones capables de commander tous les appareils électroniques de la maison, l’automobile et la médecine.

Parmi les nouveautés ayant retenu l’attention des quelques 20 000 visiteurs figurent la connexion sans fil des appareils nomades (Smartphones, tablettes informatiques) et les applications domestiques. Cela concerne surtout les machines à laver, les caméras de sécurité et les climatiseurs.

Parmi les participants à l’événement, Shuji Tomaru, du groupe japonais de télécommunications mobiles NTT Docomo a insisté sur le fait que « Bientôt, vous pourrez utiliser votre Smartphone ou votre tablette comme une télécommande pour toutes ces applications à la maison » et « si quelqu'un s'introduit dans votre maison, vous le saurez via votre Smartphone », précise-t-il.

Pour plus de confort, il est dorénavant possible de lancer à distance le climatiseur et entrer dans un intérieur frais après une dure journée de travail. Du côté des appareils nomades connectés, Panasonic a déjà présenté sa gamme d’autocuiseurs de riz et de machines à laver contrôlables à distance tandis que des pèse-personnes, des systèmes de mesure de la pression artérielle directement reliés à internet viennent tout juste de s’ajouter à la liste.

Des voitures intelligentes

Chez Toyota, les véhicules obéissent à leurs propriétaires et suivent à la lettre leurs instructions. Ainsi, il suffit d’un simple signe de son utilisateur pour que le « Smart Insect car » ouvre ses portes. Shigeki Tomoyama, de Toyota confirme : « Vous pouvez lui demandez ce que vous voulez par les gestes, la voiture le comprend et s'adapte à votre style. Nous voyons cette voiture un peu comme un animal de compagnie bien dressé ou comme un ami qui vous comprendrait ».

Senior : des événements de grande importance en vue

D’après les données statistiques, 6 millions de français ont plus de 75 ans et 1,2 millions d’entre eux sont dépendants. Pour répondre aux attentes des personnes âgées, deux évènements auront lieu à Paris, Porte de Versailles du 29 novembre au 1er décembre prochain. Il s’agit du sixième Salon des services à la personne et de la première édition de Solulo, le Salon des solutions d’hébergement et de logement pour les seniors.

Salon des services à la personne : des besoins ciblés

Avec 25 000 visiteurs attendus pour 200 exposants, le Salon des services à la personne sert de véritable événement boussole dans le secteur des seniors. Parmi les programmes de cette édition 2012 figurent des solutions adaptées au maintien à domicile des personnes âgées dépendantes qui concerne environs 90% des aînés du troisième âge. Y seront présentés :

Le Village de l’Aide aux aidants destiné aux Aidants familiaux et familiers qui recherchent des informations sur la législation et les démarches administratives ainsi que les conseils sur les aides et les réseaux d’accompagnement.
Le Village de l’Autonomie présenté par des experts de la dépendance et du handicap comme les financeurs, les prescripteurs ou associations qui informent les personnes dépendantes et leurs proches pour les aider à mieux gérer ces situations.

La Maison du Futur et ses innovations technologiques destinées à renforcer les services à la personne. Il s’agit d’une maison témoin de 400 m2 équipée des dernières inventions technologiques comme l’hôtesse d’accueil du futur, le robot FURo d’ODM Technology ; le système d’aspiration centralisée RetraFlex, de Cyclovac ; la tablette communicante Legrand Intervox ; les cartes magnétiques et le boitier Li1 d’Ubiquiet qui facilitent l’accès à toutes sortes de fonctionnalités (radio, lecture, quizz, téléphone...) pour les personnes âgées dépendantes.

De son côté, Solulo, le tout premier Salon des solutions d’hébergement et de logement pour les seniors entend proposer des solutions adaptées aux attentes des seniors vu que la question du logement des seniors est devenue une priorité sociale et économique.

Tablettes tactiles pour seniors : un marché florissant

Avec l’arrivée des tablettes numériques conçues suivant leurs attentes, les personnes âgées peuvent dorénavant échapper à une vie monotone et rester en relation avec leurs proches et leurs familles. Du côté des fabricants, ces seniors constituent un véritable vivier de clients à fort pouvoir d’achat.

Parmi les spécialistes du marché, Claudio Vandi, responsable d'une équipe de recherche sur les usages des technologies auprès du Silicon Sentier revient sur le sur le prix élevé de ces produits et le choix de la clientèle : « Ce sont des personnes qui ont un pouvoir d'achat intéressant et du temps libre qu'elles veulent occuper ».

Parmi les modèles présents sur le marché français, « Tikeasy » est d’origine nantaise et se démarque par la grosseur des caractères, la facilité de la navigation sur internet, la messagerie unifiée et les jeux de mémoire.

Depuis son lancement, Tikeasy a séduit une centaine de clients âgés de 62 à 92 ans. Parmi eux, Renée a 88 ans et elle l’a reçu en guise de cadeau d’anniversaire. Suivant les explications de sa fille Jacqueline Grémont, ce choix s’imposait puisque sa « mère se sentait complètement larguée dans la vie de famille : elle ne voyait plus passer les photos de ses petits-enfants et arrière-petits-enfants, que nous nous envoyions par mail ». Depuis ce jour, Renée n’a plus de problèmes pour regarder les blogs de ses petits-fils, envoyer des courriers électroniques et utiliser le moteur de recherche.

De son côté, Claudio Vandi insiste sur l’importance de ces tablettes tactiles puisque « le fait de pouvoir consulter des informations depuis chez eux les a rassurés : ils se sont aperçus que, même en cas d'immobilisation forcée pour un problème de santé, ils resteraient informés et connectés ».

Téléphones mobiles : gros plan sur les dernières avancées techniques

Les téléphones portables de dernière génération disposent de plusieurs options plus ou moins futuristes qui nous aident beaucoup dans notre quotidien. Parmi les spécialistes du domaine, des chercheurs britanniques ont mis au point un algorithme de suivi (traking) sur les téléphones afin de prédire les prochaines destinations de leurs utilisateurs. Une invention intéressante pour les seniors victimes de cas de démence.

Avec une marge d’erreur moyenne de 20 mètres, cet algorithme est efficace pendant 24 heures et dépasse tous les autres systèmes traditionnels de prédiction basées sur la routine des schémas assez réguliers. Concrètement parlant, cette nouvelle étude mise sur une combinaison des données personnelles du propriétaire de l’appareil avec celles de ses entourages qui se trouvent dans le carnet d’adresses du téléphone. Il suffit donc à l’algorithme d’assembler les données pour prédire les prochaines destinations de son utilisateur.

Réalisée par les chercheurs Mirco Musolesi, Manlio Domenico, et Antonio Lima de l’université de Birmingham, cette étude a remporté le Data Challenge 2012 de Nokia Mobile. D'un point de vue juridique, Parmy Olson du magazine Forbes propose une utilisation détaillée. En effet, une telle méthode permettrait aux autorités de prévenir quelques types de crimes. Mais jusqu’aujourd’hui, le système n’utilise pas de données anonymes et se limite à celles de son utilisateur et de ses proches. Il serait donc utile pour la surveillance des anciens malfaiteurs mais exclut les criminels en herbe.

Parmi les auteurs de la recherche, Musolesi annonce la prochaine création d’une application commerciale qui serait chargée de publicités ciblées. Il mise également sur une révision de la loi sur la protection de la vie privée et la création de nouvelles sociétés privées de surveillance.

Nouvelles technologies : au service des personnes âgées

Avec la création de nouveaux appareils adaptés à leurs attentes, les personnes âgées s’ouvrent de plus en plus au monde extérieur et améliorent leur relation avec la famille. Gros plan sur les dernières nouveautés en vogue.

Au Japon, un professeur de robotique de l’université de Singapour a créé « Kissenger », le premier boîtier qui permet de s’embrasser à distance. Doté d’un câble USB et des lèvres de silicone, ce gadget plutôt insolite incite la curiosité des internautes qui recherchent un maximum de contact avec leurs amis et familles éloignés.

Des outils de plus en plus accessibles
Actuellement, le bon déroulement d’une journée dépend en partie des technologies de pointe. Parmi les plus utilisées, le téléphone senior est beaucoup plus pratique à utiliser avec ses fonctions facilitées. Pour les routiers, le GPS est un véritable don du ciel pour servir de guide dans les endroits peu familiers et le DVD aide durant les longs trajets.

Mais dans l’univers des tablettes tactiles, ces appareils sont les plus appréciés des seniors à cause de leurs caractères à la fois révolutionnaires, ergonomiques et nomades. Selon les données statistiques, 119 millions de tablettes tactiles ont été vendues cette année dans le monde entier et la France en a écoulé 1,5 million.

Ce succès s’explique par la vulgarisation de ces appareils démontré par l’enquête de 2011 de SFR et Europe-assistance qui a démontré que les personnes âgées sont plus attirées par les fonctions usuelles telle la boîte mail, la gestion facilitée des contacts, la consultation pratique des clichés grand format et les diverses applications disponibles sur Internet. Parmi ces dernières, Facetime de Apple est doté d’un système de double caméra qui permet aux deux utilisateurs d’assister à distance à un événement spécial.

Femmes battues : un téléphone portable spécial

Le 15 juillet dernier, la maire de Paris a procédé lancement d’un nouveau dispositif d’aide dédié aux femmes victimes de violence. Il s’agit d’un téléphone portable doté d’une touche adaptée qui appelle directement Mondial Assistance. Spécialement créé pour les femmes « en très grand danger », le téléphone portable d’urgence est le fruit d’une collaboration entre le parquet de Paris, la préfecture de police, la Mairie de Paris, la région Ile-de-France, les opérateurs Orange et Mondial Assistance.

La procédure d’attribution du nouveau dispositif se déroule ainsi. Le Centre d'information sur les droits des femmes et des familles ou CIDFF examine le cas de la victime et après avoir prix connaissance du dossier, le parquet de Paris décide de donner le téléphone à la victime pendant une période de 6 mois renouvelable.

L’efficacité de ce système a déjà fait ses preuves en Seine-Saint-Denis où 737 appels ont été enregistrés depuis 3 ans d’utilisation. Parmi les cas de « dangers imminents » rapportés, Ernestine Ronai, directrice de l'observatoire des violences dans le 93 raconte qu’« Un homme a tenté d'enlever son enfant à la sortie de l'école ».

De son côté, Michel Camescasse, directeur général de Mondial Assistance, confirme que le centre d’écoute emploi des personnes hautement qualifiées pour répondre aux appels téléphoniques 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Parmi les cas enregistrés, 10% nécessitent la mobilisation des forces de l’ordre tandis que les autres appels sont surtout des femmes fragiles qui recherchent un peu de réconfort et d’assurance.

Parmi les personnalités présentes à la cérémonie de présentation Najat Vallaud-Belkacem , ministre des droits des femmes salue le caractère « très positif et généraliste » d’un tel dispositif. De son côté, François Molins, procureur de la République de Paris affirme que si la période d’essai verra l’utilisation de 15 téléphones, « c'est un chiffre qui va évoluer ». Vivement la création d’un téléphone senior spécial pour l’écoute des personnes âgées victimes de maltraitance.

Le distributeur Télandcom propose une offre élargie de téléphones mobiles pour les séniors !

Un nouveau modèle de téléphone portable à destination des séniors sera bientôt disponible en France : il s’agit d’EmporiaCLICK, que le distributeur Télandcom introduira sur le marché à travers le référencement de d’Emporia Telecom.

Conscient de l’importance du marché de la téléphonie mobile auprès des séniors et du fait que ces derniers sont souvent les laissés-pour-compte des évolutions en matière de high-tech, Télandcom, en partenariat avec Emporia Telecom, s’engage à proposer une gamme plus large d’appareil de téléphonie mobile simplifiée, à destination des personnes âgées. En effet, plus de la moitié des personnes ne disposant pas d’un téléphone portable ont plus de 60 ans, une demande qu’il faut mieux satisfaire.

C’est ce que souligne Mathieu Turgis, directeur des achats et du marketing de Télandcom : « Afin de mieux honorer les attentes de notre clientèle séniors en matière de téléphonie mobile, nous avons choisi de nous associer avec le spécialiste de la téléphonie mobile simplifiée : emporia Telecom. Le fait que nos clients recherchent de plus en plus des téléphones adaptés à leurs besoins mais également fonctionnels et valorisants a orienté notre choix vers le emporiaCLICK.»

De plus, pour mieux préparer les équipes de Télandcom aux attentes et exigences des séniors qui souhaitent obtenir plus de conseils dans le choix d’un téléphone portable, Emporia Telecom y contribue en mettant en place un système d’aide à la vente : des supports interactifs sont installés en magasin pour épauler les vendeurs lorsqu’ils sont amenés à conseiller les futurs clients désireux d’acquérir le nouveau modèle emporiaCLICK.

Une avancée intéressante dans le secteur des technologies pour séniors, également appelé “gérontechnologies”, pour mieux répondre à la demande française. Mikaël Reveillon, directeur commercial d’Emporia France met l’accent sur la volonté de l’entreprise d’accompagner au mieux sa clientèle sénior : « Chez emporia, nous sommes conscients que ce marché est encore sous adressé et donc qu’il est parfois difficile de bien conseiller les séniors. Nous avons à coeur d’accompagner les équipes de TélandCom afin de les aider à mieux aborder cette clientèle avec notre nouveau mobile. Un magasin de téléphonie peut être anxiogène pour un sénior, et souhaitons qu’à terme que cela ne le soit plus. Les valeurs d’emporia sont basées sur le respect et la proximité, il en est de même pour la commercialisation de nos produits »