Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

High-tech : place à la communication olfactive

Un téléphone qui émet des odeurs, c’est chose facile avec l’Ophone, une sorte de petit boitier doté de molécules relié à un smartphone. Dans l’univers de la communication olfactive, cet objet révolutionnaire est né d’une collaboration entre David Edwards, professeur de génie biomédical à Harvard, Eyal Shahara, ingénieur diplômé du M.I.T. et Baptiste Viala, designer.

Toutes les senteurs du monde

Si le dispositif ne diffuse actuellement que l’odeur du café, les spécialistes sont en train de l’améliorer dans le but de partager toutes les arômes du monde entier. Pour y arriver, il suffit de commander l’Ophone via l’application idoine du smartphone. A partir de là, la bande de cire riche en molécules de l’Ophone est chauffée pour libérer les odeurs. A nos jours, le système permet de diffuser quatre arômes de café : expresso, latté, noisette et mocha. En ce qui concerne le fonctionnement, le dispositif a besoin de deux smartphones émetteurs et récepteurs dotés de l’Ophone. Une fois l’application lancée, l’Ophone récepteur émet un léger parfum de café et son utilisateur devra humer directement près de l’appareil pour sentir parce que le résultat est loin d’imiter la sensation ressentie devant une véritable tasse de café.

Une phase expérimentale

Dans le cadre de ce projet Ophone, les spécialistes comptent capter et reproduire 85% des odeurs du monde entier avec 400 molécules différentes. Pour les passionnés de technologie, le dispositif est visible au Laboratoire du 4 rue du Bouloi à Paris jusqu’au 15 septembre 2013 en attendant sa présentation officielle à la prochaine ouverture du Lab Cambridge, un nouveau Laboratoire installé entre Harvard et le M.I.T.